Concert du 40e anniversaire

 
Le cercle fête l’anniversaire de sa création


«In memoriam Charlotte Nierlé »

 

Cathédrale Saint-Pierre de Genève

dimanche 29 octobre 2017

   

Pour célébrer les quanrantes ans de sa création, le Cercle Romand Richard Wagner présente deux 
oeuvres magistrales du XIXème siècle, que l’on n’a jamais entendues à Genève :

 

Ces oeuvres bénéficient du concours des prestigieux choeurs d’hommes – 100 chanteurs ! – de la Cathédrale de Fribourg-en-Brisgau, de L’Orchestre de Chambre de Genève et de l’Orchestre de la Haute École de Musique de Genève-Neuchâtel.


Deux chefs d’orchestre se partageront la direction du concert : Arie van Beek, directeur artistique 
et musical de L’OCG, pour Hans Rott et Boris Böhmann, Domkapellmeister de Fribourg-en- Brisgau, pour Wagner.

 

Coproduit par le Cercle Romand Richard Wagner, les Concerts de la Cathédrale de Genève, L’Orchestre de Chambre de Genève et la Haute Ecole de Musique de Genève-Neuchâtel.

 

Hans Rott (1858-1884)
Symphonie en Mi majeur 
Alla breve
(Adagio). Sehr langsam Frisch und lebhaft
Sehr langsam

 

Richard Wagner (1813-1883)
« Das Liebesmahl der Apostel »

(« Le dernier Repas des Apôtres ») WWV 69 (1843) scène biblique pour choeur d’hommes et orchestre, texte du compositeur

 

 

Les Choeurs (100 chanteurs) :

Männerstimmen der Freiburger Dommusik de Freiburg im Breisgau


Solistes, les 12 Apôtres :

Maximilian Argmann, ténor

Frederik Bak, ténor

Thomas Dewald, ténor

Bernhard Gärtner, ténor

Thomas Gremmelspacher, ténor

Volker Stief, ténor

Georg Gädker, basse

Michael Herget, basse

Markus Lemke, basse

Clemens Morgenthaler, basse

Wolfgang Newerla, basse

Ulrich Rausch, basse

 

L’Orchestre de Chambre de Genève
L’Orchestre de la Haute Ecole de Musique de Genève-Neuchâtel

Directions : Arie van Beek (Rott)

                   Domkapellmeister Boris Böhmann (Wagner)

 

Das Liebesmahl der Apostel 

 

C’est le 6 juillet 1843 qu’est créée à la Frauenkirche « Das Liebesmahl der Apostel », traduite habituellement en français par « L’Agape des Apôtres », imposante scène biblique pour chœur d’hommes et grand orchestre, qui fut composée en mai 43 alors que Richard Wagner débutait dans ses fonctions officielles de premier Maître de chapelle à la cour royale de Dresde. Pour l’occasion, Wagner réussit à organiser le festival choral le plus important d’Allemagne à l’époque avec la réunion de pas moins 1000 choristes en provenance de toute la Saxe et de cent musiciens d’orchestre. On se demande où étaient les spectateurs…

 

Cette création destinée à collecter des fonds pour le rapatriement de la dépouille mortelle de Weber de Londres à Dresde, remporta un formidable succès, même si a posteriori dans Ma Vie le compositeur se dit déçu de l’effet produit...

 

Les commentaires sont fermés.